Grossesse

A Paris dans le 9ème arrondissement, un psychologue spécialisé dans la grossesse et l'accès à la parentalité peut vous aider à traverser cette période de bouleversements.

Désir d’enfant, grossesse, naissance : quand l’heureux événement n’est pas si évident.

Vous êtes censé/e vivre l’un des plus beaux moments de votre vie et être comblé/e de joie. Mais vous n’imaginiez pas que désirer un enfant, concevoir un bébé, vivre la grossesse, accoucher et vous occuper de ce petit être seraient aussi éprouvants. Les discours et conseils de vos amis et de la famille ne vous aident pas. Pire, certains vous angoissent, vous dépriment ou vous culpabilisent.

La grossesse puis la naissance d’un bébé est pour une femme une période de changements hormonaux, physiques, psychologiques, professionnels et de couple importants. Il est alors parfois difficile d’accepter de devenir et de se sentir mère. L’homme lui aussi vit une nouvelle étape de construction de soi et doit s’adapter à ce futur statut de père. Ce n’est pas toujours évident pour chacun de concilier tous ses rôles: devenir soi-même un bon parent tout en restant vigilant à prendre soin de soi, en n’oubliant pas son conjoint, en restant un bon professionnel/le et en restant proche de ses parents et amis.

Lorsque la manière de construire sa famille est différente, par adoption, PMA, GPA, des questions particulières de filiation, de reconnaissance juridique et de regard social peuvent accroître les angoisses et doutes des futurs parents.

Enfin, parfois des événements de vie douloureux imprévus ou traumatiques peuvent venir assombrir ce qui aurait dû être seulement un « heureux événement ». Vous avez alors le sentiment de ne pas avoir le droit d’être une maman ou un papa comme les autres, une famille « normale », vous vous demandez pourquoi cela vous arrive à vous.

Quelques événements qui peuvent nécessiter un accompagnement:
Problèmes de fertilité, PMA, GPA, fausse couche, IVG, IMG, annonce de maladie ou handicap, prématurité, décès du bébé, deuil familial, conflit familial, séparation amoureuse.

Quelques signes pour consulter :
Vous doutez de manière exagérée. Vous vous sentez triste, fatigué/e, anxieux/se, hyperémotif/ve voire même parfois agressif/ve ou réellement déprimé/e. Vous avez peur de grossir, de voir votre corps se modifier. Vous angoissez que votre conjoint/e vous délaisse. Vous avez peur de répéter les manques et erreurs de vos parents. Vous craignez de ne pas être à la hauteur de la responsabilité de s’occuper d’un enfant. Vous angoissez de ne pas arriver à aimer ce futur enfant. Vous ne parvenez pas à accepter toutes les transformations de votre mode de vie que son arrivée a généré. Vous vous sentez incapable de tout gérer de front, dépassé/e par les événements. Vous n’avez plus de libido. Vous ne vous appropriez pas votre nouveau corps. Des souvenirs douloureux de votre enfance resurgissent. Vous faites des rêves étranges. Vous vous sentez isolé/e. Vous avez l’impression de ne pas être normal/e de ressentir tout ça. Vous vous sentez à part, comme si personne ne pouvait comprendre ce que vous viviez.